Les Iris

QUAND PLANTER

La meilleure période de plantation des iris est la fin de l’été et le début de l’automne. Dans le Sud, on plante plutôt en septembre octobre si l’été à été très sec et chaud. Ne vous inquiétez pas si vous devez planter les iris à d’autres époques de l’année car il s’agit d’une plante qui n’est pas difficile sur les dates de plantation. Par contre une plantation printanière risque de ne pas donner de floraison la première année.

OU PLANTER

page26_blog_entry1_1Pour qu’ils se portent bien et donnent une bonne floraison, les iris ont besoin d’une bonne demi-journée d’ensoleillement quotidien. L’iris ne craint pas un ensoleillement maximum.

CONDITIONS DE PLANTATION

Les iris à barbes ont besoin de sols équilibrés bien drainés. Ils préfèrent des sols neutres à légèrement calcaires (PH7). Dans le cas de sols argileux, lourds, il faut effectuer un amendement calcaire ou incorporer un gravier pour faciliter le drainage. Lors de la préparation du sol, on effectue un apport de superphosphate ou de poudre d’os que l’on incorpore soigneusement. On peut apporter une légère couche de paillage pour protéger la plante et limiter les adventices, dans la mesure ou la couche de paillage ne recouvre pas le rhizome.

COMMENT PLANTER

page26_blog_entry1_2L’erreur la plus fréquente est de planter les rhizomes d’iris à barbes trop en profondeur. La solution la plus facile est d’ouvrir une saignée de 5 à 6 cm de profondeur en créant une légère butte sur laquelle on dispose le rhizome. On referme ensuite la petite tranchée de façon à ce que 1/3 du rhizome se trouve à l’extérieur. On peut aussi ouvrir de petites dépressions de la même profondeur, disposer le rhizome en écartant bien les racines, sur une petite butte de terre et refermer en compactant bien la terre autour des racines. Arroser ensuite copieusement. Ne plantez jamais les iris dans une partie basse car les rhizomes ne supportent pas la stagnation d’eau. Planter les rhizomes d’iris tous les 40 à 60 cm (6 plantes au m2). Cela permettra aux plantes de se développer et de remplir l’espace entre elles en trois ans environ.

FERTILISATION

page26_blog_entry1_3Les variétés récentes d’iris nécessitent un apport plus important de nourriture que les variétés plus anciennes du fait de leur floraison plus importante en taille et en quantité. En fonction de la zone climatique on apportera des éléments fertilisants à partir de fin février jusqu’à mi-mars : soit sous forme de poudre d’os, soit un superphosphate ou encore un engrais pauvre en azote de type 6-10-10. Trop d’azote peut provoquer la pourriture bactérienne et fragiliser la pousse du feuillage. Un second apport un mois après la floraison prépare le floraison suivante.

ENTRETIEN COURANT

page26_blog_entry1_4Au bout de quelques années, les touffes devenues trop importantes nuisent à la floraison et à la bonne santé des plantes. Il suffit à la fin de l’été de sortir les touffes en bêchant à l’aide d’une triandine pour ne pas trop blesser les rhizomes sains.
On divise les nouveaux rhizomes des anciens à la main avant de les replanter comme indiqué plus haut. On peut éventuellement laisser les rhizomes sécher quelques jours au soleil avant de les replanter. Les iris ne supportent guère l’envahissement des adventices.
Il faut tenir les plates-bandes propres pour permettre au soleil et à l’air de pénétrer jusqu’aux rhizomes pour les conserver bien au sec.
Les iris sont des plantes très résistantes à la sécheresse. Il ne faut les arroser qu’exceptionnellement en cas de sécheresse persistante.

Avec très peu de soins, vos iris produiront de très belles floraisons et des floraisons extraordinaires avec un tout petit peu plus de précautions. Si vous souhaitez faire des bouquets, prélevez les tiges le matin, lorsque la première fleur commence à s’ouvrir. Supprimez rapidement les fleurs fanées pour favoriser l’épanouissement des suivantes en vase comme dans vos massifs et plates-bandes.

Laisser un commentaire