La taille – Guide résumé

En tenant compte des conseils de tailles ci dessous vous favoriserez le développement d’arbres sains et résistants.

Généralités
Taillez tout d’abord pour la sécurité des biens et des personnes, puis pour la bonne santé et ensuite pour l’esthétique de l’arbre.
Ne taillez jamais directement des arbres qui touchent ou se trouvent à proximité de lignes téléphoniques ou électriques sans avoir tout d’abord pris contact avec les services concernés.
Evitez de tailler des arbres lorsqu’il existe un risque important de diffusion de maladies. Par exemple, si vous vous trouvez dans une zone ou sévit la maladie du dépérissement du chêne, il faut éviter de tailler au printemps et au début de l’été. Les arbres sujets au feu bactérien doivent être taillés uniquement en hiver.

Pour supprimer une branche, suivez les 3 conseils suivant :
1. en dessous de 5 cm de diamètre – allez y. 2. entre 5 et 10 cm de diamètre – réfléchissez à deux fois, et 3. supérieur à 10 cm de diamètre – il faut avoir une bonne raison.

Aération de la couronne
Estimez à l’avance les tailles à réaliser sur l’arbre de haut en bas.
Conservez les branches partant d’une fourche en U et disposant de solides points d’attache. Eliminez les branches partant de fourches en V ne disposant pas de points d’attache solides ou/et ayant formé une inclusion d’écorce. Idéalement, les branches latérales devraient être taillées régulièrement sur la tige des jeunes arbres pour obtenir un développement harmonieux.
Eliminez toutes les branches qui se croisent ou se touchent.
Assurez vous que les branches latérales ne dépassent pas la moitié ou les trois quart du diamètre de la tige principale pour éviter le developpement de plusieurs troncs. Ne taillez pas plus d’un quart des branches vivantes de la couronne d’un arbre à la fois. Si cela s’avère nécessaire, faites le sur plusieurs années.

Mise en valeur de la couronne
Conservez les branches vivantes sur au moins les deux tiers de la hauteur totale de l’arbre. L’élimination trop importante des branches est préjudiciable au développement d’un tronc solide. Eliminez les drageons au pied de l’arbre et les rejets vigoureux de bourgeons dormants sur les branches.

Rabattage de la couronne
La taille de rabattage de la couronne ne doit être effectuée qu’en cas d’absolue nécessité. Pratiquez la taille de la tige à éliminer au niveau d’une branche latérale ayant au moins un tiers du diamètre de cette tige. S’il s’avère nécessaire d’éliminer plus de la moité du feuillage d’une branche, il vaut mieux dégager la totalité de la branche.

Glossaire

Aération de la couronne : cette méthode de taille à pour but de favoriser la pénétration de la lumière et la bonne ventilation de la ramure en effectuant une taille sélective.

Axe de la branche : l’angle formé par la branche à son intersection avec une autre branche ou avec le tronc.

Bois cicatricel : tissus végétatifs différenciés et lignifiés produits par les plantes ligneuses en réponse à une blessure.

Bourrelet cicatriciel de la branche : bourrelet d’écorce qui se forme à l’enfourchure de la branche et en partie au niveau de la tige qui supporte la branche et qui provient de la croissance contradictoire des tissus végétatifs de la branche et de la tige ou du tronc qui la supporte.

Cal : voir bois cicatriciel.

Chicots : tailles effectuées trop loin du bourrelet cicatriciel ou du collet qui laissent une partie vivante de la branche en contact avec la tige ou le tronc d’ou elle est issue.

Collet de la branche : un « épaulement » ou une saillie qui se forme à la base d’une branche par la production annuelle de couches superposées de tissus végétatifs de la branche et de la tige ou du tronc qui la supporte.

Coupes rases : tailles mal effectuées qui ont touché l’intérieur du bourrelet cicatriciel ou du collet, ce qui à pour conséquence de blesser inutilement les tissus végétatifs de la tige ou du tronc.

Couronnement : une pratique de mauvaise qualité souvent utilisée pour limiter la croissance des arbres. Il s’agit d’une taille irréfléchie de la totalité des branches et des tiges à angles droits qui laisse de longs chicots.

Ebranchage : une pratique de taille stupide utilisée pour limiter l’amplitude de la couronne de branche des arbres. Elle consite à couper à angle droit toutes les branches en laissant de longs chicots.

Forme décurrente: c’est une des principales forme d’arbres qui résulte d’un faible contrôle du dévelopement apical de l’arbre. Les arbres présentant ces caractérisiques produisent des branches latérales qui entrent en compétition avec la tige principale, ce qui produit une couronne plus ou moins sphérique. La plupart des angiospermes on des formes décurrentes.

Forme excurrente : c’est une des principales forme d’arbres qui résulte d’un fort contrôle du dévelopement apical de l’arbre. Les arbres présentant ces caractéristiques produisent une tige centrale très puissante d’où une forme pyramidale. Les branches latérales entrent rarement en compétition avec la tige centrale. La plupart des conifères et quelques gymnospermes tels que le tulipier et le liquidembar ont des formes excurrentes.

Inclusion d’écorce : coin d’écorce retournée se formant entre des branches qui se sont développées à partir d’une fourche en V avec des points d’attache à angle aigu.

Elévation de la couronne : il s’agit d’une technique de taille ayant pour but de faciliter le passage des personnes, des véhicules, de dégager la vue et les perspectives en éliminant les branches basses.

Rejets : ils prennent naissance à partir des bourgeons dormants ou axillaires se trouvant sur les tiges, les branches et les drageons à la base des arbres. Sur les vieux bois, ces rejets résultent souvent d’un défoliation sévère ou de tailles excessives.

Taille de rabattage : il s’agit d’une technique de taille utilisée pour réduire la hauteur d’un arbre. Les branches à éliminer sont rabatues au niveau des branches latérales inférieures ayant un diamètre minimum d’un tiers de celui des branches à dégager.

Taille en têtard : enlèvement annuel des toutes les pousses de l’année ce qui provoque une explosion de minces rejets et de branches nouvelles à chaque printemps.

Topiaire: la taille et la conduite d’une plante pour obtenir une forme géométrique ou animale en fonction de l’imagination du jardinier.

References
ANSI Z133.1. 1994. Safety standards. American national standard for tree care operators. Washington, DC: American National Standards Institute.
ANSI A300. 1995. Standard practices for tree, shrub, and other woody plant maintenance. Washington, DC: American National Standards Institute.
Fazio, J. R. ed. 1992. Don’t top trees. Tree City USA Bulletin No. 8. Nebraska City, NE: The National Arbor Day Foundation.
Harris, R.W. 1994. Clarifying certain pruning terminology: thinning, heading, pollarding.Journal of Arboriculture 20:50-54.
ISA Performance Guidelines Committee. 1994. Tree-pruning guidelines. Savoy, IL: International Society of Arboriculture.
Ryan, H.D.P. III. 1994. Arboricultural pruning methodologies. Arborist News Volume3(4):33-38.
Shigo, A. 1991. Modern arboriculture. Durham, NH: Shigo & Trees, Associates.
Shigo, A. 1989. Tree pruning: a worldwide photo guide. Durham, NH: Shigo & Trees, Associates.

Auteurs
Peter J. Bedker, Plant Pathologist, USDA Forest Service, Northeastern Area State and Private Forestry
Joseph G. O’Brien, Plant Pathologist, USDA Forest Service, Northeastern Area State and Private Forestry
Manfred E. Mielke, Forest Health Specialist, USDA Forest Service, Northeastern Area State and Private Forestry
Illustrations by: Julie Janke, Scientific Illustrator, Afton, Minnesota
HTML Editing by Julie Bitz Northeastern Area State & Private Forestry Offices:

Document traduit pour « Les Compagnons des Jardins » par Jean-Paul Chauvet. La traduction peut présenter parfois du mot à mot, particulièrement en ce qui concerne certains termes techniques pour lesquels je n’ai pas trouvé le terme ou la tournure française approprié. Vous pouvez me laisser vos suggestions en cliquant sur une de nos boites aux lettres.
« Apprendre à mieux tailler nos arbres » a été écrit pour vous permettre de tailler correctement les arbres que vous aimez. Si vous doutez de vos capacités à tailler de grands arbres, il vaut mieux utiliser les services d’élagueurs professionnels. Les informations contenues dans ce dossier vous permettront d’interroger et de choisir un élagueur compétent.

Laisser un commentaire